Pages Menu
Categories Menu

Addiction aux jeux d’argent : les risques.

La pratique des jeux d’argent a pris de l’ampleur depuis quelques années, notamment grâce au développement des jeux en ligne. On joue en général pour le plaisir et pour tenter sa chance. Les jeux de hasard sont donc une distraction, un simple divertissement. Il arrive toutefois qu’une personne devienne accro au jeu et développe un problème avec le jeu. Poussée par l’envie de parier, cette personne, que l’on appelle joueur compulsif ou joueur pathologique, ne contrôle plus son envie de jouer. Le jeu devient ainsi très important à ses yeux, à tel point qu’il occulte tous les autres domaines de sa vie : elle a développé une addiction. Comme toute addiction, les conséquences d’une addiction au jeu sont graves et affectent non seulement le joueur accro, mais aussi son entourage.

La pratique des jeux de casino en ligne, tels que les jeux de tables (baccarat, le blackjack.. ) ainsi que la pratique des machines à sous, est interdite. Ces jeux d’argent sont considérés comme étant hautement addictif par l’ARJEL.

  • Pour + d’infos sur la réglementation des jeux d’argent, consultez notre page Présentation de l’ARJEL.

 

Pourquoi une personne devient-elle dépendante du jeu ?

 

Il est avéré que le jeu, le fait de gagner ou tout simplement de parier et d’attendre le résultat d’un jeu, produit chez le joueur une sensation d’euphorie. Le cerveau, comme à chaque fois où l’on pratique une activité qui procure du plaisir, secrète de l’endorphine, une famille hormone qui procure une sensation de plaisir et d’excitation. Il arrive alors que l’organisme devienne accro à cette sensation et c’est ce qui pousse le joueur à revenir à la table de jeu pour jouer toujours plus.

Evidemment, les causes d’une dépendance au jeu ne s’arrêtent pas là. Les facteurs sont réellement variés : une personne peut vite devenir accro au jeu en étant dépressive par exemple (car le jeu lui procure une bulle de plaisir à laquelle elle va vite s’accrocher), une personne peut également se mettre à jouer pour échapper à ses problèmes, pour provoquer ses proches, pour chercher une acceptation sociale (les barrières sociales tombent à une table de jeu car on y accepte tout le monde qui a de l’argent à jouer), pour chercher à se refaire (regagner ce que l’on a perdu dans les précédentes parties), etc. Chaque personne a ainsi sa propre raison de jouer et de se raccrocher au jeu comme un naufragé à une bouée au milieu de l’océan.

 

Comment reconnaître un joueur compulsif ?

 

Il existe des indices pour reconnaître un joueur compulsif. La plupart du temps, ce sont les proches qui s’aperçoivent en premier du changement de comportement du joueur. Voici quelques-uns de ces signes qui pourraient vous aider à identifier un joueur pathologique.

 

La dissimulation

Quand le joueur commence à mentir à son entourage sur le fait qu’il joue et sur la somme qu’il met en jeu, il a déjà un problème.

 

Le déni

Le joueur a une vision erronée de ses chances au jeu et trouve toujours une explication à ses pertes passées : une période de malchance, le casino triche, le croupier l’a volé, etc. Et pour justifier de continuer à jouer, il se dira que tout cela, c’est du passé, et que maintenant, il est sûr de gagner.

 

Le désir de jouer pour récupérer

Un joueur compulsif désire souvent rejouer dans le but de récupérer l’argent qu’il a déjà perdu. C’est ce que l’on appelle faire du chasing. Il est ainsi persuadé qu’il parviendra à récupérer ses pertes et qu’il gagnera encore plus si seulement il avait l’opportunité de se refaire. Mais dans les faits, il ne fera qu’accumuler les pertes tout en cherchant à chaque fois à se refaire. Il s’enfoncera alors de plus en plus dans un cercle vicieux.

 

L’endettement

Quand un joueur commence à emprunter de l’argent pour jouer, cela signifie que l’addiction est déjà bien ancrée en lui. Souvent, il emprunte de l’argent sans réellement expliquer pourquoi à son débiteur.

 

Les actes désespérés

Parfois, quand plus personne ne veut lui prêter ce qu’il demande, le joueur se tourne vers des moyens plus ou moins légaux pour obtenir de l’argent comme voler ou prendre une deuxième hypothèque sur son logement.

 

La détérioration de la vie sociale

Comme seul le jeu est la principale préoccupation d’un joueur compulsif, il devient de plus en plus isolé et sa vie sociale se détériore. D’ailleurs, entre les gens à qui il doit de l’argent (et qu’il évite puisqu’il n’a pas de quoi les rembourser) et son agressivité lorsqu’il est en manque, on peut dire qu’un joueur pathologique a fort à faire pour garder une vie sociale saine.

 

L’accroissement des mises

L’addiction au jeu se manifeste également par l’augmentation progressive des mises de jeu. Le phénomène est identique à ce que l’on peut observer chez les individus dépendants à l’alcool ou à la drogue et qui augmentent de plus en plus leurs doses pour avoir le même niveau de plaisir. Un joueur compulsif va donc miser des montants de plus en plus importants pour ressentir l’excitation qu’il cherche.

 

L’incapacité de s’arrêter à jouer

Cela peut paraître évident, mais lorsqu’un joueur est dépendant, et ce même s’il est conscient de toutes les conséquences désastreuses qu’entraîne sa dépendance et qu’il souhaite arrêter, il est incapable de le faire.

 

Le jeu se pratique par besoin et non par désir

Lorsqu’un joueur joue parce qu’il a besoin de jouer et non parce qu’il a seulement envie de se divertir, il commence à être dépendant. Dans ce cas, s’il ne peut pas jouer, il devient irritable et agité.

 

Le jeu devient plus important que tout

Quand un joueur devient trop dépendant, le jeu devient la seule chose qui lui importe vraiment, même s’il est clair que son addiction l’enfonce de plus en plus dans des problèmes tant financiers que sociaux. La vie du joueur pathologique ne fera que tourner autour du jeu et tous les domaines de sa vie (travail, couple, famille, etc.) en seront progressivement affectés.

 

Les effets de l’addiction aux jeux d’argent

 

La dépendance au jeu engendre généralement des conséquences sérieuses et graves. Celles-ci ne touchent pas seulement le joueur, elles affectent également son conjoint, sa famille, ses amis, ses collègues, bref, tout son entourage.

 

Les conséquences de la dépendance au jeu

L’addiction au jeu entraîne un changement du comportement du joueur qui, au fur et à mesure que son addiction progresse, devient anxieux, colérique et stressé. A cause de ce stress, le joueur dépendant peut aussi développer des problèmes de santé comme l’insomnie, des maux de tête ou des problèmes de digestion. Afin de calmer son état fébrile et combler le manque quand il ne joue pas, il peut également être amené à consommer du tabac, de l’alcool et même de la drogue.

Des problèmes sociaux s’ajoutent à tout cela. Il n’est pas rare que l’addiction cause séparation, violence et éloignement. Le joueur se retrouve ainsi isolé, ce qui exacerbe encore plus sa situation.

À cause de ses pertes au jeu et si ses moyens ne le permettent pas de suivre son train de vie, le joueur compulsif aura des problèmes financiers avec un niveau d’endettement souvent élevé et tout ce que cela implique (précarité, incapacité à payer ses factures, etc.). Sans parler des sanctions pénales qui l’attendent s’il commet des actes illégaux pour se procurer de l’argent.

Enfin, si vraiment l’addiction n’est pas maîtrisée, le joueur compulsif va voir sa productivité au travail diminuer et son absentéisme augmenter, ce qui peut conduire à la perte de son emploi. Une chose qui, si cela arrive, va empirer la situation délicate dans laquelle il est déjà.

 

Les conséquences de la dépendance au jeu sur l’entourage du joueur

Vivre au côté d’une personne dépendante au jeu est difficile. En effet, les proches vont subir manipulation, mensonges et changement d’humeurs. Ils devront supporter son instabilité, tantôt triste quand il pleure après ses pertes, tantôt excessivement joyeux après des gains. Une situation très éprouvante.

Parfois, l’addiction au jeu engendre une permutation des rôles. On peut ainsi voir des enfants qui prennent soin de leurs parents joueurs ou une femme qui s’occupe de tout à la place du mari dépendant au jeu.

 

Les solutions à la dépendance aux jeux d’argent

 

Jouer est pratiquement devenu un besoin vital pour le joueur compulsif, aussi il est presque impossible pour lui de s’en sortir seul. La meilleure solution est donc de trouver de l’aide. Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à parler de ses problèmes à ses proches, et ce afin d’éviter l’isolement qu’accompagne souvent l’incompréhension. Il est également plus que recommandé de consulter des professionnels qui pourront facilement vous soutenir dans votre lutte pour arrêter de jouer. Eux seuls peuvent aider à mieux comprendre vos problèmes de jeu et, après un diagnostic, pourront établir un plan d’action pour combattre au mieux l’addiction.

Pour être capable d’arrêter de jouer, il faut également savoir faire le deuil des sommes perdues et trouver des issues concrètes aux problèmes financiers. En effet, ce qui pousse souvent un joueur compulsif à rejouer, c’est la conviction que seul le jeu peut résoudre ses problèmes d’argent et il se raccroche ainsi aux gains qu’il a pu faire sans voir que ces derniers ne couvrent même pas ses pertes. En plus d’être faux, ce genre de raisonnement ne fait qu’aggraver sa situation.

Il est également possible de trouver de l’aide sur internet, une alternative viable, surtout pour ceux qui désireraient rester dans l’anonymat. Différents sites spécialisés existent, comme http://www.joueurs-info-service.fr/, et qui proposent de l’aide aux joueurs dépendants. En ligne, vous pouvez trouver des conseils spécialisés en toute discrétion, à tout moment et n’importe où. S’y trouvent également des forums d’entraide et qui donnent la possibilité de discuter avec d’autres personnes dépendantes.

Pour se sortir de l’addiction au jeu facilement, il faut également faire tout son possible pour s’éloigner de la tentation. Cela signifie d’éviter de passer près des casinos et d’éviter tout jeu d’argent. Il est également possible de faire une demande auprès des casinos, qu’ils soient terrestres ou en ligne, pour se faire interdire de jeu. Cette démarche s’appelle faire une interdiction volontaire de jeux.